SENTIER CYCLABLE „LA BOUCLE DES POLDERS“

Im Herzen der getrockneten Moorlandschaft präsentieren sich Ihren Augen die Landschaften der Marais, die lokalen Wiesen, die gemeinschaftlichen Weideländer.

Beschreibung

Von Triaize nach Luçon werden Sie der Reihe nach die hydraulischen, botanischen und ornithologischen Reichtümer eines heutzutage zum Moor gewordenen Ozeans entdecken. Diese Strecke wird Sie in freier Natur inmitten der weiten Landschaften in die unvergleichliche Fauna und Flora führen. Luçon wird Ihnen sein architektonisches Kulturerbe, welches ideal zum Flanieren einlädt, enthüllen.

  • Typen : schleife

Profil

  • Strecke Typ : Fahrrad
  • Schwierigkeit : Einfach
  • Distanz : 25 km
  • Ausgangstadt : TRIAIZE
  • Zugangstadt : TRIAIZE
  • Charakter von Grundstück : Radweg
Sightseeing
Marais communaux

Ces marais semblent s'étendre jusqu'à l'infini. Prairies naturellement inondables, elles sont la propriété des communes qui les mettent à disposition des éleveurs. Vaches et chevaux s'y côtoient librement pour paître. Ces espaces présentent des intérêts multiples pour la nature et l'homme: ils assurent l'équilibre hydraulique du Marais poitevin, favorisent la biodiversité et préserve les paysages

Eglise Saint-Jean l'Evangéliste

La flèche de l'église présente des décrochements, un peu à la manière des clochers à bulbes. Sa forme se remarque de très loin dans le marais.

L'iris faux-acore

Les fossés et canaux qui bordent les chemins sont bordés d'Iris jaunes dès le printemps.

Le Canal de Luçon

Vous longerez les rives droites du Canal. Au fil des kilomètres vous aurez la sensation d'évoluer dans un paysage où le temps s'est arrêté.

Les polders de Triaize

Appelées localement "prises", les Polders sont des terres endiguées et gagnées sur la mer. Le marais déroule ici son horizon uniforme et dénudé, au paysage quadrillé de cultures céréalières. Sur fond de ciel bleu, les rapaces, faucons crécerelles et autres busards cendrés guettent leurs proies, planant au-dessus de nos têtes avant de se laisser choir sur leur butin.