WANDERWEG „LES CINQ CHÊNES“

Wanderweg Cinq Chênes und des Tals von Loing

Beschreibung

Mitten in der grünen Natur, wandern Sie auf Wegen und Landstraßen durch diese Gemeinde und entdecken Sie die typischen Reichtümer des Vendée-Bocage: Kultur, Fauna, Flora und typischer Lebensraum.

  • Typen : schleife

Profil

  • Strecke Typ : Für Wanderer
  • Schwierigkeit : Einfach
  • Dauer : 4h
  • Distanz : 11 km
  • Bebakung : VERT
  • Ausgangstadt : LA CAILLERE-SAINT-HILAIRE
  • Zugangstadt : LA CAILLERE-SAINT-HILAIRE
  • Charakter von Grundstück : Spazier- und Wanderweg
Sightseeing
Saint Hilaire du Bois

La commune doit très probablement son nom aux bois et taillis dont elle est environnée au Sud et à l' Ouest, peut-être aussi à la multitude d'arbres qui coupent son territoire en petits vergers.Le Saint patron de la commune est Saint Hilaire, évêque de Poitiers, mort en 367.

Les vergers

Les habitants de la Caillère-Saint-Hilaire, les Caillerots ont toujours su utiliser la fécondité de leur terre, qui leur offre toute l'année de nombreux fruits: cerises au printemps, puis poires, pêches et pommes en automne, ainsi que noix et châtaignes greffées.

Le geais des chênes

Le geais des chênes est un grand et bel oiseau, reconnaissable à son plumage coloré, rayé de noir et blanc sur la tête. On le surnomme la Sentinelle de la forêt. Au moindre danger, il alerte tous les habitants en poussant un cri strident, à la fois rauque et perçant variant selon la cause de l'alerte.

Les seigneuries

Dès le Haut Moyen-Age, les archiprêtres de Pareds jouissaient de droits importants.Ils avaient une puissance politique et cherchaient à s'appuyer sur des notables; des franchises plus grandes étaient accordées pour le commerce.Devenues riches, ces marchands acquièrent des charges financières et juridiques qui les font ainsi souvent accéder à la noblesse. Ils se construisent de belles demeures, autour desquelles ils possèdent un petit domaine avec des vergers et des bois.

Le Château de la Sicaudière

Situé sur le bord de la route allant de Saint-Hilaire-du-Bois à la Jaudonnière, cette gentilhommière n'est pas la seule de la commune. La caillère en possédait deux autres, La Salière et la Bréchoire.