SENTIER PÉDESTRE „MARMANDE“

MARMANDE

Beschreibung

An der Ausfahrt des Parkplatzes der Lay werden Sie sich Richtung der Kirche St Sauveur begeben, welche im 12. Jh. auf einem gewaltigen Felsen des Flusses errichtet wurde. Dann werden Sie zu Fuss den Leidensweg aus dem Jahre 1865 überqueren, von wo aus Sie eine grossartige Aussicht auf die Ufer der Lay geniessen werden. Gehen Sie entlang des Ufers von Marillet weiter, einem Nebenfluss der Lay, folgen Sie entweder dem Staudamm von Marillet oder schneiden Sie sich einen Weg durch die Kastanienbäume, um vorbeikommend am sogennanten Le Moulin Fleury das Logis de Marmande aus dem 16. Jh. zu erreichen. Anschliessend treffen Sie auf das alte Dorf von Mareuil, indem Sie an den Weinstöcken vorbeikommen, um danach die Gärten de la Mairie et La Coulée Verte zu erforschen, ein botanischer Garten speziell hergerichtet für alle Naturliebhaber und mit einem Picknickplatz versehen.

  • Typen : schleife

Profil

  • Strecke Typ : Für Wanderer
  • Schwierigkeit : Einfach
  • Dauer : 3h
  • Distanz : 12,5 km
  • Bebakung : Jaune
  • Ausgangstadt : MAREUIL-SUR-LAY-DISSAIS
  • Zugangstadt : MAREUIL-SUR-LAY-DISSAIS
  • Charakter von Grundstück : Spazier- und Wanderweg
Sightseeing
L'église Saint Sauveur

La première église fut construite place des Gabares, fondée par des mariniers ayant échappé à un naufrage. Les deux cimetières trouvés à cette place étaient superposés et le système s'apparente à celui des Gallo-Romains. La deuxième église était en bois, située au même lieu que l'actuelle et fut probablement incendiée ou démolie. L'église actuelle est romane. Construite au XIIè, elle fut assaillie lors des Guerres de Religions. Après divers travaux de reconstruction, elle fut classée monument historique en 1877.

Le calvaire

Datant de 1965, il offre une vue imprenable sur la ville. On peut y voir les châteaux de Mareuil sur Lay et de Beaulieu notamment.

Le logis de Marmande

Pendant les guerres de Vendée, le propriétaire de ce logis du XVIè, Gilbert de Rorthays, émigre à Londres. Le château est alors saccagé, incendié et confisqué par les troupes révolutionnaires. Il est vendu comme bien national ainsi que la métairie attenante. A partir de cette époque, occupé épisodiquement, l'édifice se délabre. En 1964, M. Ferré, architecte en assure la restauration.

Labels

  • FFRandonnée